! CONGÉS ! Réouverture aux commandes le vendredi 12 août à 17h00
Fermeture estivale du site du 29 Juillet au 11 Août !

Huilerie du Val d'amour

39380 GERMIGNEY
142 kilomètres de Place du Local à Etupes

C'est en 1984 que Mr Emmanuel Ogier reprend l'exploitation familiale créée en 1930 par son grand-père.

Tout d'abord éleveur de vaches à lait puis à viande, il n'a eu de cesse de s'adapter à un environnement économique instable en étant constamment à la recherche de nouvelles idées. C'est au cours de ses recherches qu'il tomba sur une huilerie artisanale de tournesol, idée qu'il transposa dans son Jura natal. L'idée se mit en place en 2004, 2005 vit la création du premier silo à grain, 2006 celle du moulin, en parallèle de sa première activité. Enfin, après l'huile de tournesol, c'est au tour de celle de colza (en première pression à froid) de faire sa réapparition en Franche-Comté.

Amoureux des bonnes choses et du bon goût, son but est de faire découvrir ou redécouvrir des goûts et des saveurs aujourd'hui oubliés au profit de l'industrie alimentaire.

Mr Ogier a fait le choix de la proximité tout au long de sa chaîne de production et de celle distribution. En effet, le tournesol et le colza poussent respectivement à Germigney et à Montmirey le Chateau, pour une surface totale de 24ha.

Depuis le 10 mai 2018, la Ferme a engagé ses terres de cultures dans la conversion vers l’agriculture biologique en opérant d'importants changements agronomiques tels qu 'un allongement des rotations pour diminuer la pression des parasites et permettre aux plantes de trouver tout ce dont elles ont besoin dans les sols d'une année sur l'autre ; la réintroduction des luzernes dans le système cultural pour gagner en fertilité azotée des sols ;  le semis de couverts végétaux en période estivale pour augmenter la matière organique de nos sols ce qui accroit la rétention en eaux et donc favorise la résilience des terres face au changement climatique. Les couverts permettent également un effet allélopathique. Ils empêchent la germination de certaines mauvaises herbes ; et enfin, redonner à l'élevage sa place centrale pour pâturer les parcelles, créer de la matière organique endogène et consommer les luzernes et tourteaux produits sur la ferme.

Le but ultime est de rechercher la solidarité naturelle qui existe entre les plantes pour lutter contre les insectes-ravageurs, les parasites ou encore les champignons. La nature, de manière intrinsèque sait se défendre ou se protéger de ce qui l’empêche de se développer. Le paysan n’est que le chef d’orchestre de cette symphonie.  

 

1 produit

Huile de Tournesol

75cl
Limité à 1 bouteille d'huile par commande

142 km
5,90 €
7,87 € / L
Indisponible